Etant à la recherche de l’équipement GPS qui m’irait au mieux pour pratiquer différents sports (running, trail, vélo, ski, randonnée, marche), je m’interroge sur les produits existants.

Ce dernier doit être capable de :

·  tenir en temps au moins entre 30H et 40H,

· Avoir une excellente sensibilité à capter les satellites,

· enregistrer toutes les données pendant la même période,

· fournir ces données sur ordinateur afin de bien les exploiter,

· retracer le parcours sur une carte routière ou IGN,

· exporter les données vers d’autres logiciels du marché

Cela peut paraitre compliqué et simple, mais rien n’est évident.

Mon regard s’est porté sur la montre SUUNTO X10 à priori peu encombrante, son poids 78g, possibilité de la fixer sur le guidon du vélo. Après lecture de la fiche technique sur le site SUUNTO, il ressort qu’elle possède toutes les fonctions indispensables (GPS, Altimètre, Boussole, Baromètre, vitesse, distance parcourue, distance restante, temps restant estimé, et aussi capable de nous guider), bien qu’elle soit plus orientée randonnées que multisports. Son écran principal affiche : la vitesse, la distance, le temps, soit l’essentiel.

Par contre j’avais des interrogations sur les points suivants :

a) durée de la pile 5H – 6H : connexion d’un panneau solaire avec batterie

b) capacité d’enregistrement > à 20H

c) exportation des données vers des logiciels du marché (contenu du fichier TXT)

d) comment récupérer un fichier afin de le traiter dans le logiciel et le transférer sur GOOGLE EARTH

J’ai donc envoyé plusieurs messages au support SUUNTO sur ces interrogations, mais hélas je n’ai pas eu une réponse claire sur certains points. Il est vrai aussi que mon ANGLAIS n’est que basic.   

Finalement j’ai eu la chance de rencontrer Sébastien CHAIGNEAU qui m’a permis d’avoir la possibilité de tester la montre SUUNTO X10.

Je vous apporte ci-dessous en toute objectivité mes commentaires et ceux-ci n’engagent que moi sur ces tests de 8 jours. Il est évident que je n’ai pas utilisé et peut être pas bien utilisé les fonctions et toutes les possibilités de la montre.

 

Je souhaitais :

- dans un premier temps  

o connaitre ses capacités tant en mémoire qu’en durée de la batterie d’une part, d’autre part m’assurer de sa sensibilité à se connecter avec les satellites, veiller à l’export des données pour les intégrer dans d’autres logiciels, naviguer dans le logiciel PC avec les données.

- dans un deuxième temps

o  tester les fonctions de la montre.

 

Pour la prise en main de la montre même si les menus sont intuitifs une lecture du manuel de 108 pages est néanmoins nécessaire. Ce qui permet au moins de visualiser et photographier dans sa mémoire les différentes fonctions et à quoi elles servent. Après cette prise de connaissance rapide, j’ai réalisé des parcours : trail, vélo et marche en ville et en extérieur.

  

J’ai toujours initialisé la montre une fois dehors, hors habitations. J’ai utilisé la fonction ACTIVITY. Pour obtenir la synchronisation avec les satellites je devais attendre environ une bonne 1’30. Sur ce point je pensais que c’était plus rapide. Sur le parcours trail j’ai eu à plusieurs reprises la perte des satellites alors qu’avec la puce SIFR 3 il est dit qu’il y a une meilleure acquisition des satellites. J’ai trouvé que cette perte s’accentuait en ville. Par contre sur le vélo je n’ai pas eu de souci. Dans le cadre des sports que je pratique je n’ai pas besoin d’effectuer des manipulations, l’affichage prévu me convient parfaitement (vitesse, durée, kilomètres). Par contre si j’avais eu à naviguer dans les menus par exemple pour s’orienter en montagne et me repérer sur une carte avec la boussole je serais obligé d’enlever les gants (pourtant ceux-ci ne sont pas très gros (type biathlon)) car les boutons poussoirs sont fins et il faut appuyer fort. J’ai peu essayé l’enregistrement à 1 minute sauf en marche et comme j’avais des pertes de satellites, je suis resté en interrogation. Compte tenu que je souhaitais avoir le plus d’enregistrements possibles, je suis resté sur une seconde. J’ai constaté que même à 1 seconde les enregistrements sont toutes les 20 à 30 secondes. J’ai testé la capacité de la batterie, c’est clair qu’entre 5H et 6H elle est déchargée, ce qui implique une connexion avec un panneau solaire équipé d’une batterie pour les longues sorties. Je n’ai pas pu tester la capacité d’enregistrement (30H – 40H), il m’aurait fallu plus de temps, mais compte tenu que la montre peu conserver 25 fichiers, je pense qu’il n’y a pas d’incompatibilité.  

Dans l’ensemble cette montre peu encombrante possède beaucoup de fonctionnalités très utiles selon ce que l’on souhaite faire.

Ce que j’ai pu constater lors de mes parcours en trail, running et marche c’est que les points GPS ne sont pas toujours sur le tracé. Je me retrouve dans le LAC, en dehors du chemin en contre bas ou en hauteur, j’en déduit que dans les passages en sous bois à partir du mois d’avril/mai j’aurais une grosse perte de connexion. J’ai aussi effectué un parcours avec le mode ITINERAIRE et le mode ACTIVITY, je n’ai pas vérifié si le point correspondait sur la montre mais comme à priori elle bipait j’ai supposé que c’était bon. Lors de ce parcours j’ai modifié un peu l’itinéraire elle était un peu perdue je pense que c’était normal puis je suis revenu sur le parcours après plus 6km de détours.

 

Pour moi sur le terrain c’est un excellent compromis à condition d’y ajouter le panneau solaire sinon je serai vite sans batterie puis il y a la perte des satellites qui est un point négatif (une modification du logiciel d’acquisition est peut être nécessaire). Je suis conscient qu’un GPS ne sera pas aussi précis qu’un compteur mais il apporte beaucoup plus.

 

Maintenant je passe aux logiciels PC, et oui il y en a deux,  un pour extraire les données de la montre vers le PC et les analyser (SUUNTO TREK MANAGER) et l’autre pour envoyer les données vers Google Earth (SUUNTO TRACK EXPORTER). Pour envoyer les données vers GOOGLE EARTH il est impératif d’avoir la montre car il n’est pas possible de le faire à partir de STM. Les deux logiciels sont dans leur plus simple expression. L’installation de ces logiciels sur le PC fut très simple avec Windows XP (je les ai récupérés sur le site SUUNTO). La navigation dans le logiciel est intuitive.

Le chargement des données de la montre SUUNTO X10 se fait avec simplicité.  Par contre j’ai eu à plusieurs reprises des soucis de connexion avec STM, j’ai déconnecté le câble USB et relancer le logiciel.

L’écran se répartit en deux fois trois zones soit :

- à gauche (Local Data – SUUNTO X10 – SUUNTOSPORTS) ces fenêtres peuvent être affichées ou par un clic à droite sur la fenêtre range la zone en bas de l’écran.

- à droite (CARTE : Import d’une carte à calibrer – PROFIL : graphique du parcours on peut faire avancer un curseur pour voir l’altitude la vitesse – PARCOURS : données du parcours avec ou sans détail). Ces fenêtres peuvent être agrandies ce qui permet d’avoir une bonne vision de la carte ou du graphique qui de ce fait modifie son échelle. 

Chacune de ces zones peuvent être agrandies ou rangées. L’organisation des fichiers se fait selon ses souhaits dans LOCAL DATA (création de dossiers sous dossiers), import d’une carte scannée (routière ou IGN) par contre il faut la calibrer en y mettant les points GPS (exercice à bien comprendre). Deux façons de procéder pour enregistrer les points GPS :

- sans fichier il suffit de se rendre sur le site GEOPORTAIL et de noter quelques points de passage du parcours et ensuite de refaire le même exercice avec STM

- avec un fichier noter les points dans parcours détails et en faisant défiler les lignes une étoile apparait sur le parcours ce qui permet de repérer les différents points de passage

Le calibrage se fait en plusieurs fois pour bien affiner le calibrage et bien faire coller le parcours sur la carte ce qui nécessite un peu de patience.  

 

Ce qui est regrettable c’est que les données ne sont pas exportables en fichiers TXT ou EXCEL, ce qui permettrait d’utiliser des outils existants très complets du type SPORTTRACK, VSPRINT et aussi vers OPENRUNNER - GPSIES pour intégrer des parcours dans le monde public.

 

Ce logiciel donne toutes les informations utiles :

- La carte donne la vision du parcours c’est bien

- le graphique peu être amélioré en y ajoutant le pourcentage de la pente avec des couleurs selon le pourcentage de la pente ainsi que lors de l’analyse avec un gros plan sur le tronçon sélectionné les couleurs devraient changées puisque plus le graphique s’allonge il est possible de descendre en dessous du km afin de mieux évaluer les forts pourcentages ainsi ils sont moins lissés. La sélection d’un tronçon avec la loupe puis un clic gauche ou droit devrait pouvoir se faire entre deux points (distance A et B) car à chaque clic ce dernier s’allonge.

 

Je joins à ce mail des fichiers JPEG créés avec une copie d’écran. 

 

Conclusion : j’ai beaucoup apprécié cet équipement, il est simple d’utilisation donne de  bonnes informations et ce fut un plaisir pour moi d’avoir pu le tester.  

Le logiciel PC nécessite de petites améliorations, quant à la montre une fois que les deux points noirs pour moi seront résolus cette montre sera au summum. 

 

J’espère avoir été clair dans mon analyse et reste dans l’attente d’un retour.

 

Je remercie Sébastien CHAIGNEAU ainsi que Jean Luc GUILLAUD qui m’a prêté sa montre.